Paroles de Sophrologue

Faire un petit pas vers soi

Le foisonnement permanent de nos pensées nous donne souvent l'impression d'être pris dans une tempête sans fin.

 

La Sophrologie nous permet de faire baisser l'agitation mentale par sa proposition de recentrage sur nos sensations et notre respiration, tous ces petits messages corporels et sensoriels qui nous permettent de nous sentir vivants et ancrés, pleinement présents à ce que nous vivons dans l'instant.

Prendre conscience de son corps au travers de ses sensations, agréables ou pas, c'est reconnaître son existence, c'est l'autoriser à prendre sa place, c'est accepter qu'il soit tel qu'il est et pas comme on voudrait qu'il soit, comme on le ferait avec un ami.

 

Selon notre aspiration, ce premier pas vers Soi peut prendre la forme d'une lettre, comme ci-dessous :


Ecrire à son corps

Ecrire à son corps ? Oui, lui écrire une lettre comme celle qu'on adresse à un ami dont on s'est éloigné depuis trop longtemps, une lettre comme celle de Jacques Salomé ... 

 

Lettre à mon corps  (Jacques Salomé)

 

Bonjour mon corps,

C’est à toi que je veux dire aujourd’hui 

Combien je te remercie de m’avoir accompagné si longtemps sur les chemins de ma vie.

Je ne t’ai pas accordé l’intérêt, l’affection ou plus simplement le respect que tu mérites. Souvent, je t’ai même maltraité, matraqué de reproches violents, ignoré par des regards
indifférents, rejeté avec des silences pleins de doutes.

Tu es le compagnon dont j’ai le plus abusé, que j’ai le plus trahi. 

Et aujourd’hui, au mi-temps de ma vie, un peu ému, je te redécouvre avec tes cicatrices secrètes, avec tes lassitudes, avec tes émerveillements et tes possibilités.

Je me surprends à t’aimer mon corps, 

Avec des envies de te câliner, de te choyer ou te donner du bon. 

J’ai envie de te faire des cadeaux uniques,

De dessiner des fleurs et des rivières sur ta peau,

De t’offrir du Mozart, 

De te donner les rayons du soleil 

Et de t’introduire aux rêves des étoiles. 

Tout cela à la fois dans l’abondance et le plaisir.

 

Mon corps, je te suis fidèle. Oh non, pas malgré moi, mais dans l’acceptation profonde de ton amour.
Oui, j’ai découvert que tu m’aimais, mon corps. Que tu prenais soins de moi, que tu respectais ma présence.

Combien de violences as-tu affronté pour me laisser naître, pour me laisser être, pour me laisser grandir avec toi ! Combien d’accidents as-tu traversé pour me sauver la vie !

Mon corps, maintenant que je t’ai rencontré, je ne te lâcherai plus. Nous irons jusqu’au bout de notre vie commune…. Et quoi qu’il arrive, nous vieillirons ensemble.

 


Ou tout simplement se sourire !

Vous pouvez aussi choisir, comme André dans "Angel-A" le film de Luc Besson, d'adresser à votre reflet dans le miroir, un regard bienveillant, empli de tendresse et de compassion.

 

Se regarder chaque matin dans la glace avec tendresse et se sourire  : une excellente manière d'aborder une nouvelle journée...


Écrire commentaire

Commentaires : 0

Empathie et Non Violence

Qu'est-ce que l'empathie ?

 

« L'empathie, c'est mesurer ce que ressent l'autre, en voyant les choses de son point de vue... 

 

Voir les choses de son point de vue" ne veut pas dire "en étant d'accord avec son point de vue", mais en se reliant aux sentiments et aux besoins qui sont les siens lorsqu'il perçoit la situation à sa manière»

 

(I. Padovani)

Et dans la vie de tous les jours ?

C’est vrai, dans notre quotidien, nous manquons bien souvent d’empathie à l’égard de nous-mêmes et des autres : nous en recevons rarement et donc nous ne pouvons que rarement en offrir. 

Nous n’avons pas appris à être empathique, et du mieux que nous pouvons, face à un proche qui souhaite partager avec nous sa difficulté ou sa peine, nous tentons maladroitement de le consoler ("c'est pas grave"), de le conseiller ("tu devrais..."), de le raisonner ("allons, reprends toi!"), ou bien encore nous surenchérissons sur ses propos ("et bien moi c'est pire"!)... en somme,   nous ne faisons que parler de nous d’une manière ou d’une autre.

Dans aucune de ces postures nous n’écoutons vraiment ce que vit l’autre. Et en aucune manière il ne se sent entendu. 


Pour illustrer ces propos, je vous propose une courte vidéo d'Isabelle Padovani dont les explications simples et éclairantes restent pour ma part une grande source d'inspiration. Merci à Isabelle pour la qualité de son investissement dans la propagation de la CNV, notamment au travers de ses nombreuses vidéos sur Youtube. 

Je suis certaine qu’une telle situation vous revient en mémoire, une conversation au cours de laquelle vous avez tenté de partager avec quelqu’un ce qui était important pour vous à ce moment-là et où vous ne vous êtes pas senti entendu dans la profondeur de ce que vous viviez. 


Que ressentez-vous à l'évocation de ce moment ? De la tristesse? de la colère? autre chose? de toute évidence ces ressentis ont toute chance de vous amener à une attitude non favorable à une bonne relation avec la personne en question : fuite, rejet, agressivité…

La proposition de la Communication Non Violente

Marshall Rosenberg a établi et diffusé les principes d’un autre mode de communication («Non Violent Communication») : une communication sans jugements, sans a priori, où chacun est conscient de ses propres ressentis, où chacun est en capacité de se relier aux ressentis de l’autre, de prendre conscience  de des propres besoins existentiels de chacun, et de collaborer à leur satisfaction mutuelle.

Un mode de communication qui rende la Vie belle à tous. Un mode de communication générateur de paix.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Avoir des relations plus authentiques

Comment aspirer à des relations plus authentiques avec les Autres quand la relation à soi est détériorée, quand on passe sa vie à ignorer ce qui fait de nous un être humain ? 

Un être humain, c'est certes un Corps, fait de chair et de sang, mais aussi de Sentiments et de Besoins qu'il est important de découvrir et de respecter, sinon gare à la frustration ressentie qui génère en nous de la violence, envers nous et envers les Autres. L' un ne va pas sans l'autre.


Alors, faisons le premier pas vers nous-même, apprenons à mieux nous connaître!

Marshall Rosenberg nous invitait à faire ce choix essentiel :

 

"À partir de maintenant, je choisis d'entrer en relation avec moi-même avec bienveillance, tendresse et compassion, comme je le ferai avec mon ami le plus précieux.

 

 

À partir de maintenant, je choisis de prendre soin quotidiennement de la relation la plus importante dans ma vie: celle avec moi-m’aime... "

 

(texte retranscrit par I.Padovani)


Écrire commentaire

Commentaires : 0

Chantal LAUFERON

 

Sophrologue Certifiée

Diplôme inscrit au RNCP (reconnu par l'Etat)

Siret n°414 075 374 00028 

 

 1745 chemin de Maliverny - 13540 PUYRICARD 

 

Je me déplace également sur les communes de Aix-en-Provence,Venelles, Eguilles, Saint-Cannat, Lambesc, Rognes, Pertuis ...